L'éducation pour la paix est-elle de la responsabilité de l'école ?

Pr Michel Sasseville, Laval University, Quebec & Dr Naasson Munyandamutsa, Interpeace, Genève

26 novembre 2014 à 18h30
entrée libre

Auditorium, Centre des arts, Entrée libre

L'éducation pour la paix est-elle de la responsabilité de l'école? 
 
Michel Sasseville prépare les enfants d'aujourd'hui à devenir les adultes de demain qui seront impliqués dans la construction de la démocratie. En effet, le développement de la pensée critique est fondamental dans une démocratie qui repose sur le droit d'exprimer des idées personnelles, même si elles sont des croyances minoritaires, et d'échanger des opinions dans un forum public de discussion. Apprendre à penser de façon indépendante à l'école garantit plus tard la liberté de pensée et de jugement. 
 
Naasson Munyandamutsa travaille activement dans des zones remplies de conflit en développement et des démocraties affaiblies. Sa mission est de permettre à chacun de prendre la parole une fois de plus, construire la paix par le renforcement des capacités des sociétés à surmonter les divisions profondes et à résoudre les conflits de manière non-violente. Le but n'est pas d'éliminer les conflits, mais plutôt de les empêcher de dégénérer en négatif, c'est-à-dire la violence, les conflits. Son rôle est de faciliter et de suivre le dialogue entre les dirigeants locaux qui gèrent leurs propres projets dans le but de construire une paix juste et durable. 
 
M. Munyandamutsa et M. Sasseville ne se connaissent pas et pourtant, dans différentes parties du monde, ils étaient tous deux engagés sur la promotion active des libertés civiles d'une manière complémentaire. 
 
Chaque orateur parlera pendant 40 minutes, puis répondra aux questions du public pendant 30 minutes chacun. 
 
 
Télécharger l'affiche de la conférence.
Cette conférence a lieu dans le cadre d'une formation à l'Institut d'apprentissage et d'enseignement de l'Ecolint.
Télécharger la brochure de la formation du 21 au 30 novembre 2014.
Pour plus d'information sur l'Institut.